Skip to content

12 leçons-clés apprises en tant que femme rentrée (travailler) en Afrique | Épisode 4 : L’argent appelle l’argent

Posted in Afrique, Inspiration, Promotion de la femme, and Transformation & Développement

Click here to read this post in English??

Il y a un peu plus de trois ans de cela, j’ai démissionné de mon poste de Consultante à Paris, et ai décidé de rentrer en Afrique diriger une entreprise de commerce électronique . Je travaille désormais sur de nouveaux projets à travers l’Afrique, et j’ai voulu partager avec vous les leçons que j’ai apprises n tant que femme dans ma démarche de retour « au pays » pour le travail.

Leçon 7 : Gérez vos finances comme un(e) pro

Dans le dernier épisode , nous avons évoqué la nécessité d’avoir un plan B solide. L’épisode actuel est une suite logique du précédent, car nous continuerons de parler de finance, de votre valeur sur le marché de l’emploi et des précautions à prendre une fois que vous serez de retour au pays. J’espère que quelques-unes de ces astuces vous parleront !

Attention: Une fois encore, gardez à l’esprit que ces “leçons” sont principalement tirées de mon expérience personnelle, et que je ne revendique en aucun cas un statut d’experte en finance. Au-delà de cela, si vous n’êtes pas en accord avec mon point de vue sur un sujet, j’adorerais avoir votre point de vue. N’hésitez pas à l’exprimer dans la section « Commentaires » à la fin de l’article !

1. Ayez conscience de votre valeur avant de décider de rentrer.

En Août dernier, j’ai été invitée à intervenir lors du au Forum d’Action organisé par L’association des Anciens d’Harvard en Afrique, dans le cadre d’un panel animé par MoveMeBack.com,  une communauté chargée de connecter des professionnels avec des opportunités hors du commun sur le continent Africain. Lors des échanges, une personne de l’audience m’a demandé s’il n’était pas normal de revenir en Afrique pour un salaire bien en-deçà que celui qu’on gagnait en Occident. Après tout, le niveau de vie est censé être moins élevé sur le continent, et les repats/expats ne valent pas forcément mieux que leurs collègues locaux, et, s’ils sont africains, ils devraient être plus motivés par l’idée de contribuer au développement de leur pays, plutôt que par le niveau de la rémunération. Mon point de vue à ce sujet est très simple. Il n’existe que trois raisons valables pour lesquelles vous pourriez rentrer travailler en Afrique pour un fraction du salaire que vous gagniez en Occident, à poste équivalent :

  • Vous n’avez pas payé pour vos étude à l’étranger, car  elles ont été financées par votre gouvernement  ou par votre entreprise
  • Vous n’avez pas d’expérience professionnelle
  • Vous pouvez vous le permettre

Avez-vous contracté un prêt étudiant payer vos coûteuses études en école de commerce /d’avocat/d’ingénieur/de médecine etc. ? Réfléchissez-y deux fois avant d’écouter les personnes qui vous suggèrent d’être « réalistes » et d’accepter d’être payé moins que ce que vous valez. De nombreuses organisations africaines payent des fortunes pour s’offrir les services d’experts non-africains dans de nombreux secteurs.  Si vous avez financé  vous-même votre éducation (ou votre famille), vous voudrez sans doute booster votre  valeur sur le marché de l’emploi en vous bâtissant une solide expérience professionnelle avant de revenir en Afrique. J’en parle d’ailleurs dans le premier épisode de #DearCandace, une série de vidéos où je réponds aux questions que vous vous posez sur votre carrière, vos projets, ou le retour en Afrique. Les vidéos ont déjà été vues plus de 10 000 fois !

Vous vous posez des questions sur votre carrière, sur votre next step ? Cliquez ici et envoyez moi un petit message, pour gratuitement  obtenir une réponse

Soyez patient. L’Afrique “ne fuit pas”comme on dit. Si vous avez le niveau d’expérience adéquat, n’acceptez pas d’être le gaou ??/ moins cher ??/ le dindon de la farce ?? qui va se vendre au rabais et préparez un solide argumentaire pour vos négociations salariales. Cela étant, si vous pouvez vous offrir le luxe d’être sous-payé et que vous trouvez une plus-value dans ce que vous allez apprendre et construire à ce poste, alors allez-y ! Autrement je ne le recommanderais pas.

2. Gardez un compte bancaire actif en Occident

Vous pourriez avoir besoin de conserver un compte bancaire en Occident par mesure de sûreté (voir Épisode 3), pour de simples transactions (en l’occurrence de recevoir des paiements Paypal, vu que certaines régulations africaines ne l’autorisent pas encore), et mais également pour éviter de mettre tous ses œufs dans le même panier, tout simplement. Si vous êtes originaire d’Afrique Sub-saharienne, vous connaissez sans doute un proche, un collègue ou un ami qui y a perdu toutes ses économies parce qu’une banque ou une coopérative financière a mis la clé sous le paillasson sans prévenir ses clients. Cela arrive bien plus souvent que vous ne le pensez. Vous pourriez aussi avoir envie de conserver ce compte bancaire à l’étranger juste au cas où vous voudriez investir dans le pays dans lequel vous avez vécu (voir pourquoi à l’épisode 3 !).

3. Tout ce qui brille n’est pas or

L’Afrique est un continent riche en possibilités et, il y a de fortes chances que vous soyez exposés à plus un grand nombre d’opportunités d’investissement que quand vous viviez à en Occident. Cependant, à moins que vous n’ayiez les moyens de votre politique, je vous suggère de ne jamais investir plus que ce que vous n’êtes prêts à perdre. Fiez-vous à votre instinct. Si quelqu’un vous propose une opportunité d’affaire et que vous ne la « sentez » pas, aussi attrayante soit-elle répondez que vous allez y réfléchir, puis plus tard dites à votre interlocuteur que malheureusement, vous avez d’autres obligations financières qui pour le moment sont incompatibles avec cette opportunité. En règle générale, évitez toute décision financière importante quand vous êtes émotionnellement instable (divorce, peine de cœur, maladie, tensions etc.) ou quand elle est introduite par le ou la bel inconnu(e) que vous fréquentez depuis peu de temps. L’application des lois constitue malheureusement encore un problème dans plusieurs pays africains, donc soyez aussi vigilant avec votre argent. Et sinon dans le pire des cas vous survivrez, mais au prix d’une très coûteuse leçon.  

4. Soyez smart avec votre argent.

Si vous avez le sentiment que votre vie financière pourrait être mieux organisée, je vous recommande de lire le livre Smart Money Woman de Arese Ogwu, fondatrice et PDG de Smart Money Africa. J’ai eu la chance de rencontrer Arese à un événement She Leads Africa à Lagos , et ai obtenu une copie signée de son livre ! Son parcours est très inspirant. En résumé, Arese est une jeune rapatriée qui a réussi à surmonter des défis personnels pour devenir une experte reconnue dans son domaine. Elle s’est donnée pour mission redonner aux jeunes Africains le pouvoir de construire leur avenir et de prendre des décisions financières  plus intelligentes. Smart Money Woman est un livre de finance déguisé en roman “chick lit” pratique, informatif et divertissant, et vous donnera des pistes d’actions claires pour devenir plus indépendante financièrement. Où que vous soyez dans le monde, vous pouvez obtenir la version numérique du livre ici et la lire quelques minutes plus tard sur votre téléphone, tablette ou liseuse ! C’est également une idée originale de cadeau d’anniversaire. N’hésitez pas à l’envoyer à une ami(e) qui pourrait en avoir besoin !

—-

Alors vos impressions ?  Avez-vous d’autres astuces financières à proposer ? Que pensez-vous du livre d’Arese ? Poursuivons cette discussion dans la section Commentaires ! Et pour des doses quotidiennes d’inspiration pour votre vie et votre carrière, suivez-moi sur ma page Facebook (www.facebook/candacenkoth) et sur mon profil Instagram (@candacenkoth). Et, comme toujours, souscrivez à ma liste VIP , afin de recevoir une notification à chaque nouvel article, ainsi que des infos que je partage uniquement par e-mail !

 

A bientôt !

Candace

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Subscribe To Our Newsletter

Join our mailing list to receive the latest news and updates from our team.

You have Successfully Subscribed!